Physiologie intégrative végétale

Physiologie intégrative végétale

Physiologie intégrative végétale

UE commune Université Paris-Saclay et Université Paris Cité

Tronc-commun-de-la-mention-BIP.jpg

Responsable

Graham NOCTOR (Sciences - Université Paris-Saclay).

Prérequis

Connaissances de base des grandes fonctions métaboliques de plantes (métabolismes primaires : photosynthèse, respiration, photorespiration, assimilation de l’azote, etc). Notions de bonnes pratiques de laboratoire (TPs).

Contexte

Le métabolisme des plantes est particulièrement riche. Il est également doté d’une flexibilité permettant à l’organisme de s’acclimater aux conditions contraignantes (stress) comme la forte lumière ou encore la présence de molécules toxiques. Comprendre le fonctionnement des plantes implique forcément des connaissances des principaux mécanismes de gestion de ces stress.

A l’issue de l’UE, les étudiants seront capables de décrire : 1) les grands mécanismes qui interviennent dans la gestion de la lumière par les plantes ; 2) les espèces réactives de l’oxygène, leurs principaux effets biologiques, et les systèmes qui les contrôlent ; 3) les processus et les enzymes impliqués dans les réponses des plantes aux stress chimiques ; 4) les grandes lignes des principales voies de métabolisme secondaire. A l’issue des TP, les étudiants auront acquis des compétences pratiques en techniques de base de biologie moléculaire et de biochimie dans le cadre de l’utilisation de mutants pour mieux comprendre les réponses des plantes aux stress. Les étudiants seront capables de réunir, en un temps limité, les informations disponibles dans les bases de données sur la synthèse et les fonctions biologiques d’une molécule de petite taille impliquée dans les réponses des plantes aux stress, pour en réaliser une présentation orale devant les autres étudiants.

Contenu

L’UE se déroule sur deux semaines consécutives à l’Institut de Sciences des Plantes Paris Saclay (bât. 630, UFR Sciences - Université Paris-Saclay, Orsay). Parmi les matières traitées lors des cours : la gestion de la forte lumière ; le stress oxydant ; les mécanismes de défense contre les xénobiotiques (métaux lourds, herbicides) ; les grandes voies du métabolisme secondaire. Ces notions sont illustrées lors de TD interactifs reposant sur des recherches menées par les étudiants sur les fonctions de molécules intervenant dans la réponse des plantes aux stress, activités qui implique la préparation d’un exposé oral sous forme Powerpoint. Les aspects théoriques des cours et des TDs sont complétés par des travaux pratiques permettant aux étudiants de s’initier aux principes de la génomique fonctionnelle en réalisant des mesures complémentaires chez des mutants d’Arabidopsis (PCR, dosages spectrophotométriques d’enzymes et de métabolites). L’évaluation comporte un examen écrit (hors UE).

Français/Anglais
UE au choix (Choix entre cette UE "Physiologie intégrative végétale" et les UEs "Plantes et Insectes" et "Biotechnologies"). 
CM: 20h, TD: 5h, TP: 20h, Tutorat: 5h
ECTS: 4
Lieu(x): Orsay

Date de modification : 12 février 2024 | Date de création : 20 novembre 2020 | Rédaction : MSA